Articles sur la santéDemander à l’expert

15 réponses aux questions clés sur les vaccins contre la COVID-19

Par janvier 20, 2021 No Comments

Avec les premières doses administrées d’un bout à l’autre du pays, le vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech et le vaccin de Moderna contre la COVID-19 (ARNm-1273) ont soulevé maintes questions au Canada et à travers le monde. Ces deux premiers vaccins ARN ont été les premiers vaccins à être approuvés par Santé Canada en décembre 2020.

En février et en mars 2021, Santé Canada a autorisé trois vaccins supplémentaires :

  • le vaccin contre la COVID-19 manufacturé par AstraZeneca (vaccin d’AstraZeneca contre la COVID-19)
  • le vaccin Covishield (version du vaccin d’AstraZeneca fabriquée par le Serum Institute of India),
  • le vaccin de Janssen contre la COVID-19 (Ad26.COV2.S) développé par Janssen, société pharmaceutique de Johnson & Johnson.

Les vaccins d’AstraZeneca ont été développés en partenariat avec l’Université d’Oxford.

Les vaccins contre la COVID-19 sont utilisés afin de prévenir la COVID-19 causée par le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2).

Bien qu’ils soient maintenant disponibles, plusieurs questions demeurent sans réponses. Les deux plus importantes sont :

  • Combien de temps l’immunité dure-t-elle avec les vaccins contre la COVID-19?
  • Les vaccins préviennent-ils la propagation du coronavirus?

Nous aurons les réponses à ces deux questions clés avec le temps et avec des recherches plus approfondies sur les individus vaccinés.

Bien que plusieurs personnes soient maintenant vaccinées, il est très important de continuer à suivre les directives de la santé publique et les précautions contre la COVID-19 : porter un masque, pratiquer une bonne hygiène des mains et une distanciation physique en plus d’éviter les rassemblements. Nous devrons poursuivre ces mesures clés, et ce, jusqu’à ce qu’un nombre suffisant d’individus aient été immunisés et que le virus ne puisse plus se propager de manière efficace.

Voici les réponses à certaines des questions les plus fréquentes concernant ces vaccins.

 

  1. Quels sont les ingrédients du vaccin contre la COVID-19?
  • Pfizer-BioNTech :

Ingrédient médicamenteux: ARN messager

Ingrédients non médicamenteux: ALC-0315 = bis(2-hexyldécanoate) de ((4-hydroxybutyl)azanediyl)bis(hexane-6,1-diyle), ALC-0159 = 2-[(polyéthylèneglycol)-2000]-N,Nditétradécylacétamide, 1,2- distéaroyl-sn-glycéro-3-phosphocholine, cholestérol, phosphate dibasique de sodium dihydraté, phosphate monobasique de potassium, chlorure de potassium, chlorure de sodium, saccharose et eau pour injection.

  • Moderna :

Ingrédient médicamenteux: ARN messager

Ingrédients non médicamenteux : 1,2-distéaroyl-sn-glycéro-3-phosphocholine, acide acétique, cholestérol, lipide SM-102, polyéthylène glycol (PEG)-2000 DMG, acétate de sodium, saccharose, trométhamine, chlorhydrate de trométhamine et eau pour injection.

  • AstraZeneca/Covishield

Ingrédient médicamenteux : vecteur viral à adénovirus

Ingrédients non médicamenteux : disodium edetate dihydrate (EDTA), ethanol, L-histidine, L-histidine hydrochloride monohydrate, magnesium chloride hexahydrate. polysorbate 80, sodium chloride, sucrose et eau pour injection.

  • Janssen

Ingrédient médicamenteux : vecteur viral à adénovirus

Ingrédients non médicamenteux : 2-hydroxypropyl-β-cyclodextrine (HBCD), acide citrique monohydrate, éthanol, acide chlorhydrique, polysorbate-80, chlorure de sodium, hydroxyde de sodium, citrate de sodium dihydraté et eau pour injection.

 

  1. Comment fonctionne chacun des vaccins?

Les vaccins de Moderna et de Pfizer utilisent l’ARN messager. Une fois injecté dans l’organisme, celui-ci s’introduit dans nos cellules. Cela les incite à produire une protéine identique à une partie de la protéine de spicule se trouvant à la surface du coronavirus. La présence de cette protéine entraîne une réponse immunitaire et notre corps commence alors à produire des anticorps.

Il est important de comprendre qu’il s’agit du même processus que lors d’une infection naturelle : le virus utilise nos cellules pour se reproduire et nous infecter davantage. L’ARN dans un vaccin ne fabrique pas l’entièreté du virus; il n’en fabrique qu’une très petite partie qui ne peut nous nuire.

Les vaccins d’AstraZeneca et de Janssen sont à base de vecteurs viraux (adénovirus) qui déclenchent la réponse de la protéine de spicule du SRAS-CoV-2. Les adénovirus sont des virus qui causent le rhume. Un virus à base de vecteur viral utilise une version inoffensive d’un virus différent, appelé « vecteur », afin de fournir des informations importantes à nos cellules.

Lorsque le vecteur viral entre dans une cellule, il délivre les instructions génétiques à l’organisme, sous forme d’ADN double brin, pour fabriquer la protéine de spicule du coronavirus. L’ADN double brin est moins fragile que l’ARN et c’est l’une des raisons pour laquelle ce vaccin est beaucoup plus facile à entreposer. L’ADN incite la cellule à produire l’ARN qui est ensuite utilisée par la cellule pour produire la protéine de spicule. La cellule affiche la protéine de spicule à sa surface et notre système immunitaire reconnaît qu’elle ne devrait pas y être.

Ce procédé déclenche éventuellement une réponse immunitaire contre la protéine de spicule, produisant ainsi des anticorps et des cellules de mémoire qui seront en mesure de reconnaître le virus de la COVID-19 et de le combattre.

 

  1. À quelle température le vaccin doit-il être entreposé?
  • Pfizer-BioNTech : -70 °C
  • Moderna : Il peut être entreposé dans un congélateur entre -25 °C et -15 °C.
  • AstraZeneca/Covishield : Les vaccins peuvent être conservés à des températures réfrigérées entre 2 °C et 8 °C.
  • Janssen : Il peut être entreposé entre 2 °C et 8 °C.

 

  1. Les vaccins ARN messager ou à vecteurs viraux peuvent-ils modifier votre ADN?

L’ARN n’entre jamais dans le noyau (où se trouve notre ADN) de la cellule et il n’affecte pas et n’interagit pas avec l’ADN d’un individu. Il se dégrade également rapidement en quelques heures et est entièrement éliminé en plus ou moins 48 heures. Dans le cas des vaccins à base de vecteur viral, l’ADN double brin ne peut s’intégrer à notre propre ADN puisque le vecteur viral ne possède pas les enzymes qui lui permettrait de le faire.

 

  1. Combien de doses du vaccin sont nécessaires?
  • Pfizer-BioNTech : administré en deux doses à 21 jours d’intervalle.
  • Moderna : administré en deux doses à 28 jours d’intervalle.
  • AstraZeneca/Covishield :  administré en deux doses, entre quatre à douze semaines d’intervalle.
  • Janssen : administré en une seule dose.

 

  1. Le vaccin est-il sécuritaire?
  • Pfizer-BioNTech : Le vaccin est sécuritaire. Il a été testé dans le cadre de vastes essais cliniques afin de s’assurer qu’il répond aux normes de sécurité. Il a été approuvé et son utilisation a été autorisée par Santé Canada.
  • Moderna : Le vaccin est sécuritaire. Santé Canada a autorisé le vaccin après un examen scientifique indépendant et approfondi des données des essais cliniques. Les données ont démontré l’efficacité et l’innocuité du vaccin contre la COVID-19 de Moderna.
  • AstraZeneca/Covishield* : Les vaccins sont sécuritaires. Santé Canada a autorisé les vaccins après des études indépendantes des données. Ces vaccins répondent aux exigences canadiennes en matière de sécurité, d’efficacité et de qualité.
  • Janssen : Le vaccin est sécuritaire. Il a été approuvé et son utilisation a été autorisée par Santé Canada.

*Récemment, certains pays européens ont suspendu l’utilisation du vaccin Oxford-AstraZeneca, et ce après que plusieurs personnes aient développé des caillots sanguins peu après avoir reçu une dose. L’Organisation mondiale de la Santé (ressource américaine; accessible en anglais seulement) et l’Agence européenne des médicaments (ressource européenne; accessible en anglais seulement) ont déclaré qu’il n’y avait aucun lien entre le vaccin et les signalements de caillots sanguins. De plus, Thrombose Canada a déclaré que les individus qui reçoivent le vaccin d’AstraZeneca ne sont pas plus à risque de former des caillots sanguins comparativement à la population générale.

 

  1. Y a-t-il des effets secondaires au vaccin?
  • Pfizer-BioNTech : Les effets secondaires du vaccin incluent de la fatigue, de la douleur au point d’injection, des frissons, des maux de tête et des douleurs musculaires.
  • Moderna : Les effets secondaires pourraient inclure de la douleur au point d’injection, des frissons, de la fatigue, des douleurs musculaires et une sensation de fièvre.
  • AstraZeneca/Covishield : Les effets secondaires pourraient inclure de la fatigue, de la douleur au point d’injection, des frissons et une sensation de fièvre.
  • Janssen : Comme pour les autres vaccins contre la COVID-19, les effets secondaires les plus courants inclus des frissons, de la fatigue, une sensation de fièvre et de la douleur au point d’injection.

 

  1. Le vaccin cause-t-il une réaction allergique grave?
  • Pfizer-BioNTech : Lors de rares occasions, des réactions allergiques graves (anaphylaxies) peuvent survenir. Si vous avez déjà eu des réactions allergiques graves à un autre vaccin, médicament ou aliment, vous devriez consulter votre professionnel de la santé avant de le recevoir. Si vous savez que vous êtes allergique à l’un des ingrédients du vaccin, vous ne devriez pas le recevoir.
  • Moderna : Certaines personnes pourraient avoir des réactions allergiques graves (anaphylaxies) après avoir reçu le vaccin. Si vous avez déjà eu des réactions allergiques graves à un autre vaccin, médicament ou aliment, vous devriez consulter votre professionnel de la santé avant de le recevoir. Santé Canada recommande aux individus allergiques à l’un des ingrédients du vaccin de Moderna de ne pas le recevoir.
  • AstraZeneca/Covishield : L’un des effets secondaires graves pourrait être une réaction allergique après avoir reçu le vaccin. Veuillez noter que les effets secondaires graves sont rares. Il est primordial d’aviser votre professionnel de la santé de toute allergie sérieuse ou si vous avez déjà eu des réactions allergiques graves à un autre vaccin, médicament ou aliment avant de recevoir le vaccin.
  • Janssen : Vous ne devriez pas recevoir le vaccin Janssen contre la COVID-19 si vous avez déjà eu une réaction sévère à l’un de ses ingrédients. Il est très important de consulter votre professionnel de la santé au sujet de toutes réactions allergiques graves ou de toutes autres conditions de santé dont vous pourriez souffrir avant de recevoir ce vaccin.

 

  1. Quels groupes figurent sur la liste de priorité afin de recevoir le vaccin au cours des premiers mois?

Selon le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI), les populations suivantes devraient être priorisées pour la vaccination précoce contre la COVID-19 :

  • Les résidents et le personnel d’habitations collectives qui offrent des soins aux aînés.
  • Les adultes de plus de 70 ans, en ordre de priorité :
    • en commençant par les adultes de 80 ans et plus
    • en diminuant la limite d’âge par tranches de 5 ans jusqu’à l’âge de 70 ans et à mesure que les doses deviennent disponibles.
  • Les travailleurs de la santé étant en contact direct avec les patients, y compris :
    • ceux qui travaillent dans le secteur des soins de santé
    • les travailleurs de soutien personnel.
  • Les adultes de communautés autochtones.

 

  1. Devrais-je me faire vacciner si je suis enceinte ou si j’allaite?

La déclaration de la SOGC (Société des obstétriciens et gynécologues du Canada) sur la vaccination contre la COVID-19 pendant la grossesse recommande aux femmes enceintes ou qui allaitent de se faire vacciner à n’importe quel moment pendant leur grossesse si elles sont admissibles et qu’elles n’ont aucune contre-indication.

Il est important de consulter votre fournisseur de soins primaires pour vous aider à prendre une décision éclairée quant au vaccin.

 

  1. Y a-t-il un âge minimum pour recevoir le vaccin?
  • Pfizer-BioNTech : Santé Canada ne permettra qu’aux individus de 12 ans et plus de se faire vacciner. Les données sont insuffisantes quant aux effets de l’injection de Pfizer chez les individus de moins de 12 ans.
  • Moderna : Santé Canada ne permettra qu’aux individus de plus de 18 ans de se faire vacciner.
  • AstraZeneca/Covishield : Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) recommande que le vaccin d’AstraZeneca soit offert aux personnes de 18 ans et plus ne présentant aucune contre-indication (en particulier si la personne ne veut pas attendre de se voir proposer un vaccin à ARNm et que les avantages l’emportent sur les risques).
  • Janssen* : Présentement, le CCNI recommande que le vaccin de Janssen contre la COVID-19 soit offert aux personnes de 18 ans et plus ne présentant aucune contre-indication (en particulier si la personne ne veut pas attendre de se voir proposer un vaccin à ARNm et que les avantages l’emportent sur les risques).

*De très rares cas de thrombose associée à une thrombocytopénie et accompagnée de saignements ont été observés à la suite de l’injection du vaccin contre la COVID-19 de Janssen. Ces cas ont été signalés par Santé Canada. Pour plus de détails, consultez : Janssen COVID-19 Vaccine et le risque de thrombose associée à une thrombocytopénie.

 

  1. Est-il obligatoire de se faire vacciner au Canada?

Le vaccin contre la COVID-19 est offert à l’ensemble des Canadiens. Il n’est pas obligatoire de le recevoir.

 

  1. Les individus atteints de la COVID-19 devraient-ils recevoir le vaccin?

Non. Les individus atteints de la COVID-19 devraient rester isolés jusqu’à ce qu’ils se rétablissent et se faire vacciner plus tard.

 

  1. Il y a de nouvelles souches de COVID-19. Le vaccin fonctionnera-t-il contre elles?

L’Organisation mondiale de la Santé a déclaré que les nouvelles souches de coronavirus identifiées au Royaume-Uni et en Afrique du Sud semblent plus infectieuses. Cependant, les experts ont informé l’organisation qu’à l’heure actuelle, ils ne croient pas que les vaccins contre la COVID-19 disponibles seront inefficaces contre elles.

 

  1. Quel est le taux d’efficacité du vaccin?

Les quatre vaccins sont efficaces afin de prévenir les hospitalisations et les décès à 100 %. C’est le point le plus important sur lequel nous devons nous concentrer puisque c’est ce contre quoi nous voulons être protégés. Le taux d’efficacité est différent pour chaque vaccin, mais souvenez-vous qu’« efficacité » fait référence à la capacité du vaccin à prévenir les infections symptomatique de la COVID-19 de tout genre, incluant les infections légères à modérées.

Les vaccins ont fait l’objet d’études dans différentes populations et à différentes périodes, et ce, avant et après que les variants aient été identifiés. De plus, les essais cliniques ont été menés et mesurés différemment. Nous ne devrions donc pas comparer le taux d’efficacité de ces vaccins. Nous ne devrions pas non plus conclure qu’un vaccin est meilleur que l’autre. Au contraire, ils sont tous efficaces pour protéger les individus contre les formes graves et contre les décès dus à la COVID-19.

En gardant ces informations à l’esprit, voici le taux d’efficacité de chacun des vaccins selon les données scientifiques recueillies jusqu’à présent :

  • Pfizer-BioNTech : 95 %
  • Moderna : 94,1 %
  • AstraZeneca/Covishield : 76 %
  • Janssen : 66 %

 

Consultez notre section Demander à l’expert pour obtenir des informations fiables sur la santé.

 

Sources :

† Les liens vers les sites Web de Pfizer inc. et de Johnson & Johnson sont inclus à titre de référence seulement et à des fins de lecture complémentaire concernant le vaccin contre la COVID-19. Novus Santé n’est aucunement affilié à ces groupes.