Articles sur la santéDemander à l’expert

Discutons de la vraie grippe

Par janvier 22, 2020 No Comments

Cet article fait partie de l’une des nombreuses ressources disponibles à même notre plateforme de navigation santé, permettant ainsi à vos membres d’avoir accès à de l’information santé crédible. Dans ce texte, le directeur médical Dr Michael Szabo offre un survol de l’influenza, notamment les idées reçues en plus d’astuces pour rester en santé.

________________________________________________________________________________________________________

Il y a quelque temps, une publication sur Twitter m’a vraiment fait rire. Elle a su capter la réalité d’un mauvais cas d’influenza (« la grippe »).

La grippe n’a rien à voir avec un rhume typique ou une infection légère des voies respiratoires supérieures. Il ne s’agit pas d’un nez bouché, d’un mal de gorge ou de douleurs musculaires légères.

Vous êtes malade. J’insiste : vous êtes vraiment malade.

Vous pouvez vous sentir comme si vous aviez été frappé par un train ou encore, par un camion. Vous avez une mauvaise toux. Vos muscles sont tellement douloureux que vous avez de la difficulté à marcher. Vous désirez passer la journée dans votre lit et vous commencez à croire que vous ne vous en sortirez pas! J’ai même entendu des gens dire qu’ils pensent qu’ils sont en train de mourir.

Le quiproquo de la grippe

L’utilisation du terme « grippe » de la part du public est un problème important. Les gens disent constamment qu’ils ont la grippe, alors qu’en fait, ils ne l’ont pas. Ils ont un autre type de virus respiratoire mineur qui n’est pas le véritable virus de l’influenza A ou B. Il en résulte une confusion sur ce qu’est un réel cas de grippe et les gens pensent qu’ils n’ont pas à s’en faire. Ils devraient pourtant avoir certaines inquiétudes, surtout s’ils sont à risque de complications.

La grippe proprement dite est principalement une infection respiratoire ou pulmonaire. Une toux sèche est un symptôme très important. Vous tombez malade assez rapidement avec une forte fièvre, des douleurs musculaires sévères, des maux de tête et un sentiment de malaise général. Bref, vous avez l’impression d’« avoir été frappé par un train ». La plupart du temps, vous vous sentirez très mal, mais votre état s’améliorera après 7 à 10 jours. Ce n’est pas une partie de plaisir et les gens manquent souvent plusieurs journées de travail; ils voient leurs vacances, qu’ils attendaient avec impatience, partir en fumée.

D’autres ne sont pas aussi chanceux. La principale complication de l’influenza est la pneumonie. Parfois, celle-ci est virale, soit une inflammation des poumons provoquée par le virus de l’influenza lui-même. Dans d’autres cas, elle est causée par une bactérie qui peut s’installer dans vos poumons lorsqu’ils sont irrités et enflammés. À ce point, ils deviennent une cible facile pour différentes infections que vous n’attraperiez normalement pas.

J’ai vu bon nombre de jeunes en bonne santé développer ces types de complications pour se retrouver en insuffisance respiratoire aux soins intensifs. Parce que les gens pensent qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter, personne ne croit que « la grippe » peut causer cela. Après tout, il ne s’agit que de reniflements et de quelques douleurs. Il est primordial de rectifier ces idées reçues avec une meilleure éducation en santé publique.

Les personnes à risque

Heureusement, la plupart des gens ayant vraiment l’influenza s’en remettent. Les personnes à haut risque sont les enfants et les aînés, mais aussi les femmes enceintes, même celles qui sont en bonne santé. Les individus dont le système immunitaire est affaibli, comme des patients transplantés ou souffrants d’un cancer, sont particulièrement vulnérables.

Bien que cela se produise rarement, il est important de souligner que plusieurs individus en santé meurent de l’influenza. J’ai été au premier rang de pareils cas et cela est dévastateur.

Ce que vous pouvez faire

La meilleure chose que vous puissiez faire est d’éviter les gens qui sont malades. Lavez vos mains régulièrement dans les lieux publics. Afin que votre système immunitaire soit à son plus fort, mangez et dormez bien. Faites-vous vacciner pour vous protéger, ainsi que ceux qui sont à plus grand risque autour de vous.

Le vaccin antigrippal n’est pas efficace chaque saison. Mais les études démontrent que même s’il ne vous empêche pas d’avoir l’influenza, il peut en réduire la sévérité.

Leave a Reply