Articles sur la santé

Plan d’action pour l’alcool et le tabac

Par 15/12/2018 No Comments

Contexte

De nombreux Canadiens fument et boivent de manière occasionnelle, mais il peut être très facile de tomber dans la spirale de la dépendance et de commencer à abuser de l’alcool et du tabac. Une forte consommation d’alcool peut entraîner des problèmes familiaux, des actes criminels, des gestes violents et des accidents de la route. L’alcoolisme, lui, peut entraîner l’apparition de cancers, de cirrhoses, de dommages cérébraux, et de problèmes moteurs et de coordination. Une consommation excessive d’alcool peut également entraîner de l’hypertension, des AVC, des maladies cardio-vasculaires, des troubles de l’érection chez les hommes, et des irrégularités dans les cycles menstruels chez les femmes.

Le tabac, quant à lui, est associé à des dizaines de maladies et problèmes de santé. Il peut entraîner la mort bien entendu, mais aussi être responsable de l’apparition de maladies cardiaques, d’hypertension, d’hypercholestérolémie, et de différents types de cancers. Il peut également provoquer un accouchement prématuré chez les femmes enceintes, la maladie pulmonaire obstructive chronique, l’emphysème, l’ostéoporose, des problèmes menstruels chez les femmes et de l’impuissance chez les hommes.

Heureusement, en consommant alcool et tabac de manière responsable et dans les limites du raisonnable, vous éviterez bon nombre de ces problèmes. Aujourd’hui, Novus Santé vous présente son plan d’action pour vous aider à gérer votre consommation.

Plan d’action : l’alcool

Notre plan d’action se divise en deux volets couvrant l’alcool et le tabac. En ce qui concerne l’abus d’alcool, commencez par en apprendre davantage sur les conséquences sociales et sanitaires à court et à long terme. Cette prise de conscience vous motivera.

Ensuite, fixez-vous un objectif personnel ou révisez votre objectif actuel afin de réduire votre consommation. Vérifiez régulièrement que vous êtes en voie d’atteindre votre objectif. Rappelez-vous qu’on réussit rarement à limiter ou à cesser complètement sa consommation d’alcool au premier essai. Si vous avez eu une dure semaine et que vous avez rechuté, ne vous en faites pas, mais essayez de revenir dans le droit chemin dès que possible! Essayez aussi de mettre le doigt sur la raison de cette rechute et mettez en place un plan pour vous aider si une situation similaire se reproduit.

Un autre petit conseil pour vous aider : Parlez de votre objectif à au moins une personne de confiance de votre entourage et demandez-lui de vérifier régulièrement auprès de vous que tout va bien. Parlez-en aux membres de votre famille, à vos amis ou à un conseiller qualifié pour vous aider à traverser les hauts et les bas qui accompagnent la réduction de la consommation d’alcool. Fixez-vous une limite de consommation au début de chaque journée ou avant de sortir et respectez-la. Demandez à un ami de confiance de vous surveiller.

Buvez lentement. Essayez de vous limiter à deux verres par jour. Essayez d’adopter un certain rythme… par exemple une boisson non alcoolisée pour chaque boisson alcoolisée consommée.

Ne buvez pas d’alcool si vous êtes enceinte, si vous essayez de tomber enceinte, ou si vous allaitez. Ne prenez pas le volant si vous avez bu, et ne montez pas dans le véhicule de quelqu’un qui a consommé de l’alcool! Planifiez une alternative de transport si vous prévoyez sortir et boire. Boire et conduire présente un danger pour vous-même, mais aussi pour tous les autres usagers de la route que vous pourriez croiser.

Plan d’action : le tabac

Notre plan d’action pour le tabac présente des similitudes avec celui pour l’alcool. Commencez par vous fixer une date butoir pour arrêter de fumer et parlez-en à quelqu’un de votre entourage si vous ne l’avez pas déjà fait! Cela vous motivera. C’est correct de replonger… il ne faut pas oublier que cela prend parfois plusieurs tentatives avant de parvenir à arrêter de fumer totalement. Le plus important, c’est de se remotiver rapidement et d’identifier les causes de la rechute pour pouvoir réagir si la situation se reproduit. Demandez à des membres de votre famille, à des amis ou à un conseiller en abandon du tabagisme de vous aider.

Évitez tout ce qui est négatif dans votre vie, par exemple les personnes et les situations qui vous encouragent à fumer, et passez plutôt du temps avec des personnes qui ne fument pas. Si ce n’est pas déjà fait, déclarez votre maison et votre voiture comme des zones non-fumeurs. Vous serez ainsi beaucoup moins tenté d’y fumer.

Fêtez chaque petite étape franchie! Cela sera une bonne occasion de réfléchir aux changements que vous avez apportés à votre vie et cela vous encouragera à maintenir le cap. Rappelez-vous, il est très difficile de changer ses habitudes en matière de tabagisme. Vous êtes sur la bonne voie, ne lâchez pas!

Le Centre de toxicomanie et de santé mentale dispose d’excellentes ressources pour évaluer votre consommation d’alcool, en apprendre davantage sur les risques sanitaires liés à la consommation d’alcool, et découvrir les conséquences de l’hyperalcoolisation rapide. L’Association pulmonaire canadienne, quant à elle, propose un excellent guide pour arrêter de fumer. Bien sûr, chez Novus Santé, nous disposons de toutes les informations dont vous pourriez avoir besoin pour mieux comprendre comment gérer votre consommation d’alcool et de tabac.

Pour davantage d’informations sur la santé, visitez la section santé de notre blog!

Leave a Reply